La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

Frise chronologique réalisée pour les 10 ans de la société ACR.Frise chronologique réalisée pour les 10 ans de la société ACR.

Les couleurs

 

 

 Les ingrédients les plus divers et les plus incongrus (vin, urine, oeufs, insectes...) entrent dans la fabrication des couleurs. Comme pour une recette de cuisine, deux personnes suivant les mêmes instructions obtiendront des résultats très différents.

 


 

Les rouges :

  • Cochenille : insecte broyé qui de nos jours sert surtout à colorer la charcuterie.
     
  • Pourpre : extrait du coquillage de méditerranée, le murex. La pourpre vaut très cher.
     
  • Garance : plante méditerranéenne utilisée jusqu'au XIXème siècle pour teindre les pantalons des soldats de l'armée française. La garance servait surtout en teinture, mais aussi comme pigment pour la peinture depuis la fin du Moyen-âge.
     
  • Cinabre ou vermillon : sulfate de mercure, on en trouve au naturel, mais depuis le milieu du moyen-âge on sait le synthétiser en chauffant du souffre dans du mercure.

 



Les jaunes 
:

  • Orpiment : roche contenant de l'arsenic, très toxique, peut donner l'illusion de l'or.
     
  • Ocres : terres naturelles ou brûlées, allant du jaune brun à l'orange.
     
  • Fiel de carpe : bile du poisson.
     
  • Safran : pollen d'une variété de crocus.
     
  • Sève de chélidoine.

 


 

Les bleus :

  • Lapis-lazuli : roche bleu foncé, extrêment chère. 
     
  • Azurite : roche bleu plus claire ou parfois foncé, suivant sa provenance.

 



   Les verts :

  • Malachite : roche naturellement vert foncé. 
     
  • Vert de gris : acétate ou autre sel de cuivre.

 




   Le blanc :

  • Céruse: pigment blanc très toxique, contenant des sels de plomb (blanc de plomb. Très employé jusqu'au début du XXème siècle, on en faisait même des crèmes de beauté !!!